YANNICK SERVEL, sculpteur de bêtes depuis Darwin 

Il habille les mouettes depuis plus de 20 ans, cirés  jaunes, vareuses, bottes, casquettes…  Et les dote d’attitudes et d’expressions qui nous donnent le sentiment de nous regarder dans un miroir en les observant. Elles s’appellent, la coquette, la frileuse, la Marylin, le grincheux, le curieux… 

Yannick SERVEL, se dit éleveur de mouettes mais  il est surtout artiste plasticien. 

Voici comme il se présente sur son site yannickservel.com « Le dessin dans la marge puis pleine page me conduit aux Beaux Arts de Lorient puis de Rennes département communication illustration et publicité. Cette déformation prend finalement une dimension professionnelle dans le volume ».

Un travail très sérieux effectué par un homme qui ne semble pas l’être ! Les rats ont  été ses premiers sujets. Il rassure le client « vous verrez la cohabitation se passe très bien ». 
Haute d’une vingtaine de centimètres, les statuettes s’humanisent sous la main de leur « papa » en se colorant de jaune, de bleu, de blanc vieilli. Le sculpteur-plasticien sait aussi faire dans la grande taille, dans la très grande taille. Comme ce rhinocéros qui l’accompagne dans le jardin des luthiers de Lorient où il expose à l’occasion du Festival interceltique 2016. 

Yannick Servel est à la fois heureux et soucieux de confier ses protégées à d’autres. Alors nous le rassurons (nous en avons adopté trois). Nos mouettes  vont bien et n’ont pas été traumatisées par le changement de famille, toujours très bonne mine et mauvais caractère (surtout une). Notre compagnie leur convient, quelques photos pour en témoigner. 

                                    

Publicités

10 réflexions sur “YANNICK SERVEL, sculpteur de bêtes depuis Darwin 

  1. Je rigole toute seule en les regardant car de suite j’ai pensé : « Ça c’est la représentation parfaite du caractère breton typique … Pen coet (je suis bretonne hein 😉 Alors traduction pour les non bretons : Tête de bois… [caractère de cochon… breton] 😆 )

Les commentaires sont fermés.