HÉNAFF, la petite boîte qui monte, qui monte

Ce grand Château d’Eau implanté sur la commune de Pouldreuzic dans le Finistère,  en pays Bigouden, veille sur les jolies boîtes jaunes et bleues : le célèbre pâté Hénaff.

C’est en 1907 que naît l’entreprise, ici même à Pouldreuzic. Mais saviez-vous que son fondateur Jean Hénaff a démarré son activité en vendant des petits pois et des haricots verts. Pour venir en aide aux agriculteurs de sa région il construit une conserverie pour commercialiser les légumes. 

Mais les petits pois et les haricots verts ne poussent pas toute l’année. Pour palier aux périodes mortes, monsieur Hénaff cherche à diversifier son activité. Ayant observé que l’on mettait bien le poisson en boîte, pourquoi pas le cochon se dit-il. 

Il invente une recette, dont le secret est toujours bien gardé, un savoureux mélange d’épices mélangé aux parties les plus nobles du porc… Et depuis 1907, le goût de ce pâté n’a pas changé d’un iota. Nos ancêtres, s’ils revenaient parmi nous, le reconnaîtrait. 

L’inventeur décède le 26 novembre 1942, ces trois fils reprennent l’entreprise.

C’est en 1963, que le petit-fils, Jean-Jacques, fait grandir la marque en gardant les trois grands principes de base : conserver le patrimoine familial, préserver le travail des employés de l’entrepise, et surtout ne jamais perdre de vue les grandes idées qui ont fait la force de son grand-père. 

En 1972, La maison Hénaff lâche le petit pois pour se concentrer exclusivement sur le cochon. 

Joli tour de force de la petite boîte en fer en décrochant le sésame qui lui permet de s’exporter aux USA, nous sommes en 2008. Période qui coïncide avec l’arrivée de la quatrième génération dans la maison. Loïc Hénaff prend à son tour les rênes de « l’empire breton ». 

Hénaff peut se targuer d’être la seule marque française à commercialiser ses produits de viande Outre-Atlantique. 

Entre temps, la famille a obtenu le label Bio, a élargi sa gamme de produits et a conçu sa saucisse sèche, mais enfants, petits et arrières-petits enfants n’ont jamais tourné le dos à la recette de leur ancêtre.

Aujourd’hui on peut acheter Hénaff dans plus de 50 pays du monde, au Japon, en Chine, au Canada, au Brésil, au Chili.

Voici quelques chiffres qui donneraient sûrement le vertige à Jean. Avec  plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires,  la société emploie 207 personnes et commercialise 35 millions de boîtes bleues par an. 

Parier sur le « made in Bretagne » n’est plus un secret pour personne, mais un gage de réussite. 

Terminons avec ce slogan de 1920, lorsque Hénaff fournissait la Marine nationale : « Pâté Hénaff, pâté du mataf ». Le mataf est un matelot en argot marin.

Publicités

3 réflexions sur “HÉNAFF, la petite boîte qui monte, qui monte

  1. Je ne connaissais pas ce célèbre pâté, il faut que je goûte de toute urgence. Merci pour ce post qui met l’eau à la bouche ;o)

Les commentaires sont fermés.