Ils n’étaient « que » trente-trois sur les cent choristes que comptent Les choeurs de l’armée rouge à venir chanter vendredi après-midi au journal Le Parisien… Mais leur puissance vocale est telle, qu’un de plus aurait fait sauter les vitres du bâtiment. 

Cet alignement d’uniformes au cœur de la rédaction est une image assez inhabituelle dans notre quotidien professionnel. Sous la direction du Général Victor Eliseev, les voix de stentor marchent au pas, la maîtrise est juste parfaite et nous avons vécu là, un moment tout aussi surprenant qu’envoûtant. 

La formation russe sera à l’Olympia le samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre pour présenter leur nouveau spectacle « Une nuit à l’opéra ». 

Ils présenteront  pour la première fois les plus célèbres ouvertures de la musique classique (Carmen, Le Barbier de Séville, La Traviata, etc.) ainsi que leur immortel répertoire (Kalinka, Katioucha). 

 

Publicités