20140319-174941.jpg

Paul Pastrone a troqué le crayon et le papier contre la tablette pour exprimer son talent..

On entre dans son blog comme dans une galerie de tableaux où visages et silhouettes s’entremêlent. La finesse et la personnalité de son « coup de crayon » capturent instantanément l’attention… Son atelier est partout, les applications remplacent ses crayons et l’écran devient son chevalet. Seule la main reste aux commandes.
L’art évolue, l’art s’adapte aux nouvelles technologies et bien sûr aux nouveaux supports. Le street art en est un exemple. L’artiste ne travaille plus caché dans son atelier mais pratiquement sous le regard de son public. Paul Pastrone l’a bien compris et manie avec beaucoup d’élégance cet outil moderne. Cet habitant de Pennsylvanie pratique le dessin depuis son adolescence, une passion qu’il a découverte au collège et qu’il perfectionne d’année en année. Depuis trois ans, Paul s’est tourné vers l’iPad, la souplesse de cette tablette colle parfaitement à sa spontanéité, « Je dessine où je veux, quand l’inspiration me surprend, sans promener avec moi une tonne de fournitures. Et surtout, je partage aussitôt mes dessins sur le net ». Pourquoi dessine t-il essentiellement des humains ? « probablement parce que j’aime mes semblables », répond-il.
Ce virage artistique ne vulgarise en rien le talent, bien au contraire. L’offre est devenue si large actuellement que le regard du spectateur devient plus sélectif et plus exigeant. N’est pas expert qui veut… même avec une tablette !

Prenez le temps de découvrir le travail de cet artiste. L’entrée est gratuite, c’est aussi ce que nous apporte Dame Innovation dans son panier.

La visite commence ici : http://boxersweeney.wordpress.com

20140319-190835.jpg

Publicités