20130902-171746.jpg

Voilà soixante ans que cette petite dame aux cheveux blancs laisse le fil de coton glisser entre ses doigts abîmés par l’ouvrage. Yvette Rioual est dentellière bigoudène, l’épithète a son importance, car chaque région de Bretagne possède son propre style de dentelle.
Ce métier en voie de disparition, tout du moins lorsqu’il est artisanal, n’a pas été un choix, « C’est la vie qui en a décidé ainsi » confie Yvette. Au contact un peu rude et taiseux, deux caractéristiques bretonnes, elle n’en dira pas davantage sur le déroulement de sa vie.

Et pourtant dans son bel accent breton elle confie crocheter du matin au soir, même le dimanche, avouant à voix basse « c’est une drogue ». Elle confectionne des gants, des mitaines, des chemisiers, des napperons.

 

Aprés avoir travailler dans une fabrique de dentelle, Yvette est venue s’installer sur le marché du lundi de Bénodet avec ses bobines de coton et ses crochets. Bientôt vingt-cinq ans que l’on peut la trouver assise sur sa chaise derrière la table sur laquelle elle expose et vend le fruit de son labeur. Tout en renseignant les passants curieux et intrigués par sa dextérité, Yvette poursuit son crochet. Après tant d’années d’expérience, la dentellière ne surveille plus le va-et-vient de ses doigts. Le geste est mécanique et précis.

20130902-172746.jpg

Satisfaite de ses ventes cette année, elle le confirme en offrant sa carte sur laquelle figure son numéro de téléphone « Si vous voulez des gants, il faudra les commander, mais ne soyez pas trop pressé ».

Au mois d’octobre, la dentellière mettra entre parenthèses sa présence sur le marché pour se consacrer tout l’hiver à la fabrication de ses dentelles dans sa maison de Saint-Guénolé, commune voisine de Bénodet. Et réapparaitra au mois d’avril avec un étal bien fourni, ignorant volontairement et fermement son droit à la retraite amplement acquis. « Tant que l’on ne me dira rien, je continuerai de venir ». En Bretagne on ne fait pas toujours dans la dentelle, surtout lorsqu’il s’agit de s’exprimer !

C.H.

Publicités